Accueil > Actualité > En bref > BeLux > GENFEST 2012 : LET’S BRIDGE ! une 50aine de jeunes de Belgique et du (...)

    GENFEST 2012 : LET’S BRIDGE ! une 50aine de jeunes de Belgique et du Luxembourg au festival mondial à Budapest du 30.08. au 2.09.2012

    mercredi 29 août 2012

    Une cinquantaine de jeunes entre 17 et 30 ans « s’envolent » le 30 août prochain pour Budapest à l’occasion du dixième GENFEST international. Ces représentants de Bruxelles, des Flandres, de la Wallonie et des Cantons de l’Est veulent témoigner que les barrières linguistiques et culturelles peuvent être dépassées, que l’unité dans la diversité est possible. Le GENFEST, festival mondial du mouvement des Focolari, est en continuité avec le projet « Together4Peace » qui de septembre 2011 à mai 2012 a réuni 120 jeunes des différents coins de Belgique et a débouché sur la représentation de la comédie musicale STREETLIGHT à Tours§Taxis : une expérience unique qui a fait d’eux les acteurs d’un nouveau style de vie, le « lifestyle4peace ».

    Le GENFEST peut être suivi en live-streaming via le lien suivant : http://www.genfest.org./live

    Vendredi 31.08.2012 : de 19h30 à 22h00
    Samedi 1.09.2012 : de 10h30 à 12h30, et de 15h30 à 17h30

    en français, anglais, italien, espagnol, portugais, arabe

    Départ jeudi le 30 août, à 16h, de Charleroi et retour dimanche, le 2 septembre. Un tour par Budapest le vendredi matin et l’après-midi le groupe se joint aux 12000 autres jeunes venus des 5 continents pour envahir avec enthousiasme la capitale hongroise. Après neuf éditions à Rome, le GENFEST (New GENeration FESTival) a lieu cette année dans la ville charnière entre l’Europe de l’est et de l’ouest. 

    ‘LET’S BRIDGE’ (littéralement : “Dressons des ponts !”) est le thème central de la rencontre de trois jours. Par ce slogan, les organisateurs désirent attirer l’attention sur ces jeunes qui s’engagent activement pour surmonter les différences et lancer des ponts entre tous les hommes. Avec un flashmob de 12.000 participants sur le célébrissime Pont des Chaînes, au-dessus du Danube, cette idée prendra forme – des images à ne pas rater !

    Le GENFEST verra également le lancement du « United World Project », dont le but est de renforcer la fraternité, ce principe idéaliste mis aux oubliettes de l’histoire, aussi bien dans ses aspects collectifs qu’individuels. Le projet se décline en trois phases. 1. un réseau de jeunes qui s’unissent pour promouvoir la fraternité universelle et vivre concrètement la règle d’or : fais aux autres ce que tu voudrais que l’on te fasse. 2. la United World Watch, qui vise à mettre en place un observatoire permanent des activités et initiatives qui développent la fraternité. 3. avec le United World Workshop, les Nations Unies (ONU) seront invitées à reconnaître officiellement l’intérêt international de la Semaine du Monde Uni, promue chaque année, en mai, par les Jeunes pour un Monde uni des Focolari.
    Mais l’essence même du GENFEST est l’échange entre des jeunes qui partagent un même idéal de fraternité. Des jeunes du monde entier vont ainsi témoigner de leur engagement à lancer des ponts entre les hommes : on entendra ainsi un jeune soldat syrien, des jeunes qui se sont engagés à la suite de catastrophes (Fukushima, Ligurie) ou de conflits (Egypte, Israël-Palestine), ainsi que des jeunes qui ont montré la force du dialogue interreligieux (Thaïlande, Inde). Parmi ces témoignages, un des points d’orgue sera sans aucun doute la chorégraphie interprétée par 72 jeunes musulmans et chrétiens du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Ceux-ci ont appris les pas de danse à travers des vidéos échangées sur YouTube et se retrouveront pour la première fois sur la scène à Budapest.

Tags populaires