Accueil > Actualité > En bref > International > Deux femmes et deux châteaux

    Deux femmes et deux châteaux

    extraits de l’article de l’Osservatore Romano (4.07.) : la spiritualité de Ste Thérèse d’Avila et celle de Chiara Lubich

    mardi 14 août 2012

    Il y a deux femmes qui, si on les connaît mieux, se révèlent particulièrement en harmonie avec l’objectif réformateur de Benoît XVI plus que jamais convaincu que tout, dans l’Eglise et dans la société, doit repartir de Dieu comme meilleure garantie pour surmonter l’actuelle crise culturelle, économique et religieuse. Il s’agit de Thérèse d’Avila et Chiara Lubich qui à des époques différentes ont donné leur vie pour un idéal commun, en contribuant également par leurs écrits à une compréhension plus authentique de la vie chrétienne. […] Leur actualité dérive, entre autres, d’avoir été toutes les deux les protagonistes d’un renouveau spirituel qui trouve son origine dans le climat de deux importants conciles réformateurs : Thérèse dans le cadre de celui de Trente (1545-1563) à l’époque de la renaissance ; Chiara confirmée dans son intuition par Vatican II (1962-65) au milieu du XXe siècle. Dans le sillage de ces conciles, la carmélite et la fondatrice des Focolari ont lancé une expérience de vie chrétienne bénéfique pour de nombreux croyants et pour l’Eglise tout entière.

    De plus en plus de maîtres de spiritualité reconnaissent d’une part l’actualité de la pensée de Thérèse et de Chiara, d’autre part la complémentarité des voies qu’elles ont proposées pour l’imitation du Christ et la sanctification dans la vie quotidienne. La force de cette pensée consiste dans la foi vécue par amour et avec un amour démesuré pour Dieu et pour son prochain. C’est là l’unique signe véritablement efficace pour la crédibilité de l’Evangile aux yeux de nos contemporains. On doit en particulier la découverte de cette affinité spirituelle entre Thérèse et Chiara au Carme Jesùs Castellano Cervera, mort au début du pontificat de Benoît XVI. […]

    Thérèse, comme on le sait, est célèbre pour le ‘Château intérieur’, l’œuvre considérée comme une voie classique de la sanctification personnelle. Chiara a répondu aux signes de notre temps en ajoutant à la base édifiée par Thérèse la spiritualité du ‘château extérieur’, c’est-à-dire de la sainteté recherchée sous une forme communautaire comme Eglise. Une sérieuse prise en charge de l’appel universel à la sainteté reconnu et diffusé par Vatican II.

Tags populaires