Accueil > Actualité > En bref > International > Prix Mère Teresa à Chiara Lubich

    Prix Mère Teresa à Chiara Lubich

    samedi 10 décembre 2011

    Remise à Maria Voce du ’Prix européen pour la Vie’ à la mémoire de Chiara Lubich le 10 décembre, anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

    « Aimer, donc, aimer, aimer, aimer. Parce que la vie, chaque vie, chaque étape de la vie, demande de l’amour ». Ainsi parlait Chiara Lubich dans le palais des Sports de Florence, où le 17 mai 1986, avec Mère Teresa de Calcutta, elle avait été appelée à donner un témoignage lors de la journée « Toute vie demande l’amour »

    Aujourd’hui encore on rappelle le “droit à la vie”, comme premier et fondamental parmi tous les droits humains.
    C’est aussi le sens du prix européen du Mouvement pour la Vie (portant le nom de Mère Teresa), décerné cette année en mémoire de Chiara Lubich pour la contribution donnée par les Focolari du monde entier, à la cause de la vie.

    Parvenu à sa troisième édition,
    le prix a été institué lors du 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, signé le 10 décembre 1948. Remis pour la première fois à Strasbourg à la mémoire du grand généticien, le professeur Jérôme Lejeune, il veut être une reconnaissance à qui a rendu un témoignage particulièrement généreux et efficace à la dignité humaine, à l’amour et à la vie et a ainsi contribué à construire une véritable culture des droits de l’homme.

    Pour le recevoir, la présidente des Focolari Maria Voce se rendra le 10 décembre au Capitole de Rome, en présence d’Antonelli, président du Conseil Pontifical pour la Famille, du maire de Rome, du Président de la Commission des Affaires constitutionnelles du Parlement européen et de représentants de mouvements pour la vie de 13 pays européens. Au cours du programme seront présentés quelques témoignages sur le thème du « génie féminin » et des extraits de textes de Chiara Lubich seront lus.

    « Quand Dieu est venu sur terre, il a porté l’amour
    – écrivait Chiara en 1986. Lui, créateur de la vie et initiateur d’une Vie nouvelle encore plus importante, savait ce qu’il fallait pour la maintenir : il fallait l’amour. Et, à la fin de la vie, lui-même nous jugera uniquement sur l’amour. L’amour est donc essentiel. […] faire de notre vie un acte d’amour continuel envers chaque prochain et de communiquer ce désir au plus grand nombre de personnes possible. Nous contribuerons ainsi à bâtir cette civilisation dont on parle souvent : la civilisation de l’amour ».
     
     

Tags populaires