Accueil > Actualité > En bref > BeLux > La Mariapolis de Rotselaar : une nouvelle formule qui a attiré 400 (...)

    La Mariapolis de Rotselaar : une nouvelle formule qui a attiré 400 personnes

    mercredi 29 août 2018

    Du 8 au 24 août la communauté Focolari de la Mariapolis Vita à Rotselaar (entre Louvain et Aarschot) a accueilli (pour un ou plusieurs jours) ceux qui veulent recharger leurs batteries en pleine nature en se (re)centrant sur Dieu et le frère. Focus sur des vacances où le « moi » et le « nous » s’harmonisent et s’enrichissent dans les multiples rencontres auxquelles la vie invite.

    Le fil d’or : le mot du jour, un slogan qui synthétise une valeur évangélique, p. ex. « Chasser les préjugés », « On peut tout dépasser lorsqu’on aime », « Etre attentif aux besoins d’autrui », etc. présenté tous les matins par un autre groupe. Les témoignages donnés ont fait pénétrer en profondeur les brèves méditations quotidiennes. L’après-midi ont été présentés des moments-clé de l’année écoulée : la visite du pape François à Loppiano (la première des cités-pilotes Focolari, près de Florence) le 10 mai, le Genfest « Au-delà de toutes les barrières », aux Philippines, auquel ont participé 30 jeunes belges en juillet (festival international suivi d’un projet social en faveur d’enfants démunis), le camp des adolescents Together4Peace (du 8 au 12 août) à Rotselaar même.

    Le couronnement de la journée : la célébration eucharistique en fin d’après-midi.

    Le restant de la journée ? Des activités touristiques, sportives, ludiques dans un des nombreux lieux de la Mariapolis et dans les alentours. Le centre d’activités Solidar (expression de l’Economie de communion), le FagoTof (boutique de la mise en commun des biens) et l’atelier de bricolage Riziki ont connu un franc succès. Le Café A la Bonheur au Centre Unité ne désemplissait pas, à moins qu’une des différentes maisons de la cité-pilote n’ouvre ses portes. Pendant deux semaines les pistes cyclables de la région, le musée du Père Damien à Tremelo, le cœur de Bruxelles, Louvain et Aarschot (illuminé par des milliers de petites bougies pour la fête de St Roch), Averbode, Diest etc. ont attiré bien des participants de la Mariapolis.

    Le 15 août un grand BBQ a réuni plus de 150 personnes, les autres jours les participants étaient entre 30 à 70 personnes, à la mesure des logements disponibles. Beaucoup de jeunes familles, quelques musulmans, bien des personnes venues pour la première fois, frappées de trouver une communauté chrétienne qui respire la joie de l’amour réciproque. D’autres en sont à leur 30e ou même 64e Mariapolis. D’autres encore repartent après avoir découvert que Dieu les aime infiniment et peut guérir toute blessure. Et plus d’un retourne pour un ou plusieurs jours parce que la vie de famille qu’il a découvert l’attire. En tout 400 personnes (néerlandophones, franco- et germanophones) ont vécu cette expérience.
    La note dominante : la vie, en toute simplicité, l’accueil et le partage qui deviennent spontanés, la joie d’être frères tous ensemble et de partager un bout de chemin, le désir de continuer ainsi pendant l’année. La cité-pilote en pleine vocation : un lieu où il fait bon vivre, comme pour les disciples d’Emmaüs qui reprennent vie au contact de Jésus présent au milieu d’eux.

    Images

Tags populaires