Accueil > Actualité > En bref > BeLux > MARIAPOLIS 2017 – “Franchir les frontières”

    MARIAPOLIS 2017 – “Franchir les frontières”

    lundi 24 juillet 2017

    Ah les vacances ! Partir pour un repos mérité, pour un temps de ressourcement, et pourquoi pas aussi « franchir les frontières » ? C’est l’invitation, au propre comme au figuré, qu’a lancé le mouvement des Focolari de Belgique pour son rendez-vous annuel qui s’est déroulé cette année à la cité-pilote de Mariënkroon aux Pays-Bas du 19 au 23 juillet.


    Environ 200 participants ont répondu à l’appel : petits et grands, de tous horizons et de toutes cultures, de conviction religieuse ou simplement à la recherche d’un ‘plus’.

    Au fil du séjour, avec son vaste choix d’activités et de temps de rencontre ou de méditation, on pouvait lire en filigrane comme sur les pages d’un livre d’or, le désir de vivre en unité et de faire de tout obstacle un tremplin. En effet, outre la difficulté qu’elles représentaient, les différences d’âge, de langue, de culture ont été autant d’occasions d’apprendre à dépasser aussi les frontières intérieures, les peurs, les préjugés… et de pouvoir faire ainsi une authentique expérience de fraternité basée sur les valeurs de l’Evangile ou de se recentrer sur l’ « Essentiel ».


    Le matin, un temps fort au chapiteau donnait le « la » (sur Dieu Amour, l’art d’aimer évangélique, la culture du dialogue qui s’enracine dans le mystère de Jésus crucifié et abandonné), puis au cours de la journée, dans le cadre de verdure magnifique qu’offre l’endroit, on pouvait entendre les rires et les encouragements aux aires de jeu, les entretiens spontanés sur les bancs sous les arbres, le rythme des djembés et guitares au camping, le brouhaha sympathique autour des tables aux repas ou le soir près du bar… 


    Fort de ces rencontres, d’aucun s’en retournera riche d’expériences qui donnent espoir et encouragent à continuer à « franchir les frontières » au quotidien !


    Une participante étant venue pour la première fois déclarait à son départ : « Je suis enchantée d’avoir découvert ici comment des gens si différents parviennent à s’entendre vraiment, je sens renaître en moi la conviction qu’une société plus fraternelle est possible ! ».

    Images

Tags populaires