Accueil > Agenda > Un groupe de 25 ados de Together4Peace en Pologne et Tchéquie : (...)

    Un groupe de 25 ados de Together4Peace en Pologne et Tchéquie : Heads-Hands-Harts - Des jeunes à la dimension du monde

    mercredi 2 août 2017

    Voyage en Europe de l’est avec un groupe d’ados qui ensemble avec des jeunes d’autres pays veulent construire des ponts vers la culture de l’autre. Le groupe belge se rencontre depuis plusieurs années sous le nom de ‘Together4Peace’ et fait des activités sportives, musicales, sociales ayant comme leitmotiv le ‘lifestyle4peace’.


    Depuis trois ans les ‘Juniors pour un Monde uni’ des Focolari organisent des activités internationales destinées à se former à une culture de la réciprocité et de la fraternité, pour apprendre à connaître, respecter, aimer l’autre, sa patrie, sa conviction. On devient citoyen du monde en expérimentant que chaque culture est un don et mérite d’être valorisée.


    Durant l’Angélus du 23 juillet le pape salue tous les jeunes engagés dans le ‘Chantier Hombre Mundo’ qui a lieu simultanément en Pologne, Croatie et Serbie, du 16 au 30 juillet. Le thème : la communication ‘Head, hands, hart’ comme le logo ci-joint le montre. Communiquer, cela se fait par la tête, le cœur et les mains. Grâce entre autre aux workshops centrés sur différentes facettes de la communication, les jeunes sont arrivés à une vision commune de la communication qui pourrait contribuer à édifier un monde plus solidaire et fraternel. Pendant le séjour en Pologne un Manifeste de la communication est élaboré ; nous en parlerons encore.
    La deuxième semaine du ‘Chantier 2017’ était consacrée à des activités variées au service de plusieurs projets. A partir de la Croatie, de la Serbie et de la Pologne les jeunes essaiment vers d’autres pays de l’est européen, enthousiastes à l’idée de connaître d’autres cultures et de se rendre utiles. Ainsi les Belges se rendent en Tchéquie où ils logent dans un centre diocésain des jeunes à Destne. Le voyage se conclut par quelques jours à Prague. Au programme : des travaux variés et un flashmob de la paix, pour partager leur rêve d’un monde uni aux gens de passage.


    Après l’Argentine (2014) et l’Europe de l’est (2017) ce sera le tour du Kenya en 2020.


    Ces jeunes savent que la fraternité universelle n’est pas une utopie, mais l’avenir qu’ils veulent bâtir : un engagement qui part de chacun et qu’ils cherchent à réaliser, au quotidien, là où ils vivent, à l’école, en famille, avec leurs amis, dans leur ville…


    Le projet « Chantier Citoyen du Monde » et le voyage des Belges a pu se réaliser grâce au soutien du programme ERASMUS+ de l’Union européenne.

    Images

Tags populaires