Accueil > Actualité > En bref > International > ’Every life has hope’ : tournée du Gen Rosso et de la Fazenda da (...)

    ’Every life has hope’ : tournée du Gen Rosso et de la Fazenda da Esperança

    mardi 4 juillet 2017

    Pendant deux semaines, entre mai et juin 2017, Fazenda da Esperança et le Gen Rosso (ensemble musical professionnel des Focolari) ont parcouru ensemble une tournée originale et intense en Allemagne.


    Comment est née la Fazenda da Esperança


    Chaque vie contient en elle-même une espérance. Également dans le tunnel obscur de la dépendance, on peut allumer une lumière. En 1983, dans la ville de Guaratinguetá, dans l’État de San Paolo (Brésil). Nelson Giovanelli se rapproche d’un groupe de toxicomanes, encouragé par le Père Hans Stepel, franciscain allemand. Le jeune Nelson gagne leur confiance. L’un d’entre eux, Antonio Eleuterio, demande de l’aide pour sortir de l’engrenage de la drogue. Ce sont les premiers pas de la grande famille de la Fazenda da Esperança. En 1989, Iraci Leite et Lucilene Rosendo, deux jeunes filles de la même paroisse, suivent l’exemple de Nelson, quittent tout pour se consacrer totalement à cette nouvelle mission. Depuis lors, la proposition de vie de la Fazenda da Esperança commence à se diffuser dans le monde entier. Les acteurs des actuelles 118 Fazende, disséminées dans 17 pays, sont des personnes volontaires, souvent rescapées d’un passé de drogue et d’alcool, qui après un cheminement de désintoxication, ont senti l’appel de Dieu à devenir à leur tour, porteurs d’espérance pour ceux qui sont précipités dans cette même obscurité.


    Nouvelle étape : porter l’espérance à ceux qui sont dans le noir


    Les premiers jours de mai 2017, 60 volontaires de différentes Fazende du monde, se rendent à Assise, la cité de Saint François et Sainte Claire et, à Loppiano (Italie), pour commencer une nouvelle ‘’mission d’espérance’’ tout au long des routes d’Europe. Pendant deux semaines, à côté d’eux, il y aura aussi le groupe international Gen Rosso.
    Allemagne, fin mai. Quelques participants du groupe racontent : « Chaque matin, une caravane d’autos et de minibus part en direction d’une nouvelle destination, dans une zone de 400 kilomètres : des écoles, des communautés, des groupes, des prisons. Les jeunes de la Fazenda partagent leur vie tourmentée, suscitent des interrogations, répondent à des questions. Mais surtout, ils allument l’espérance : s’ils ont réussi à s’en sortir, pourquoi pas moi ? Ce sont des histoires de drogue, de désespoir, de solitude, de peur, de crimes, de prison. Quand le noir est total, une lumière s’est allumée dans leur vie : Dieu m’aime, comme je suis, dans l’état auquel je suis réduit. A quoi s’agripper pour renaître ? A la ‘’Parole de Vie’’, à l’amour réciproque, pain quotidien pour se relever et repartir ».
    Un message puissant, qui voyage au son des paroles, mais aussi au rythme de la musique et sur des pas de danse, se faisant toujours plus entraînants. Cela suscite d’abord une simple curiosité, puis des moments de suspension. Ensuite l’hésitation disparaît et fait place à un grand sourire sur les lèvres de beaucoup de jeunes. Jusqu’aux moments d’échanges profonds.
    La tournée ‘’Every Life Has Hope’’ parcourt des kilomètres, à travers villes et régions diverses, témoignant de la présence de Dieu aujourd’hui dans la société, et de la possibilité pour tous de recommencer. Dans la prison de Bielefeld, la ‘’caravane’’ rencontre cent détenus. A Arnsberg, ville du nord-est de l’Allemagne, les membres du Mouvement Shalom. Le jour de la Pentecôte, à Cologne, le voyage prévoit une étape dans une communauté paroissiale et l’après-midi, rencontre avec Caritas. A l’invitation de l’Évêque auxiliaire, le groupe chante la messe dans la Cathédrale, en proposant ‘’Io ero li’’ (‘’J’y étais’’), composée pour l’occasion. A Gut Hange, on fête les 5 ans de l’ouverture d’une Fazenda féminine. Et encore : visites à des structures d’accueil pour SDF, à des malades en fin de vie, rencontres avec des étudiants et avec des jeunes drogués accueillis dans une structure publique, avec une congrégation de sœurs qui se consacre à l’accueil de jeunes filles en difficultés. La tournée fait également une étape en Belgique, auprès de la communauté de Peer, petite ville où s’ouvrira bientôt une nouvelle Fazenda.
    Après deux semaines intenses et joyeuses, le groupe de la Fazenda poursuit vers Berlin et la Pologne, alors que le Gen Rosso rentre à Loppiano en vue des prochaines étapes du ‘’musical Campus’’ dans le sud de l’Italie), où il y aura l’inauguration d’une nouvelle Fazenda.

Tags populaires