Accueil > Actualité > En bref > International > Les « Mariapolis » 2017 en Europe occidentale, sessions d’été des (...)

    Les « Mariapolis » 2017 en Europe occidentale, sessions d’été des Focolari

    mardi 11 juillet 2017


    L’été, le temps des vacances, et pourquoi pas du ressourcement. Parmi l’abondante offre arrêtons-nous sur la formule des Focolari appelée « Mariapolis ». Avant de nous promener le long de l’Europe occidentale et de ses multiples versions de rencontres d’été 2017, précisons que ces rendez-vous annuels rassemblent petits et grands, de tout horizon et de toute culture, de conviction religieuse ou simplement à la recherche d’un ‘plus’, pour faire une authentique expérience de fraternité basée sur l’Evangile. Une occasion de reprendre souffle après le tourbillon de l’année, de s’entraîner à vivre des relations authentiques, de se recentrer sur « l’Essentiel ».


    Se plonger dans la culture des pays scandinaves vous tente ? Du 26 - 30/07 au Retreat Center Levanger, Gamie Kongeveg Nord 8, Norvège.
    La Finlande, la Suède, l’Irlande, les Pays-Bas et le Grand-Duché de Luxembourg ont déjà eu leur session.


    En France, à Marseille, du 30/6 -2/7 « Se lancer pour l’unité – Un essai d’optimisme », et à Ploërmel, au Morbihan du 29/07 - 2/08 au titre « Pas d’épine sans rose - Un Dieu qui se rend proche », Route de Dinan B.P. N 38 - 56801 Ploërmel Cedex : http://mariapolis.fr/sessions-2017-invitations-et-inscriptions
    Pour ceux qui apprécient la chaleur du sud : en Espagne  : du 2 - 6/08 à Caceres, une province intérieure dans la région d’Estremadure : http://www.focolare.org/espana/es/news/2017/04/10/mariapolis-2017
    Et au Portugal à deux moments : du 29/07 - 1/08, et du 3/08 - 6/08, tous les deux à la cité-pilote Focolari Arco-Iris : http://focolares.pt/mariapolis-2017-cidadela-arco-iris
    La Belgique a opté pour un peu de dépaysement et se rend avec un groupe d’environ 200 personnes à la cité-pilote Focolari Mariënkroon, du 19 - 23/07/ 2017, 5253 Nieuwkuijk, aux Pays-Bas : « En chemin pour le monde uni – tout obstacle peut devenir un tremplin ». Le programme se fera en français, néerlandais et allemand. (Rassurez-vous, l’année prochaine la Mariapolis aura de nouveau lieu en Belgique, à Rotselaar.)


    N.b. : à moins de compter sur la répétition du miracle de la Pentecôte, il faudra tenir compte des embûches des langues parlées dans les différents pays …


    Au fond, quelle est l’origine de ces rencontres d’été ?
    A dire vrai, tout est né à partir de la vie, sans projet « prémédité », quand en 1949, Chiara Lubich, la fondatrice des Focolari, accompagnée de quelques-unes de ses premières amies, part se reposer dans les Dolomites. La conjonction entre la naissance du charisme de l’unité et les dures années de guerre a donné lieu à une vie très intense, interdisant toute trêve.
    Cette région montagneuse d’Italie du Nord (Fiera di Primiero) va constituer le creuset de ce qui deviendra la Mariapolis : un lieu où des personnes de tout bord se retrouvent pour un temps de vacances et de ressourcement. À partir de 1950, le nombre de participants devient de plus en plus nombreux. Et en 1959, la Mariapolis voit affluer en trois mois 10.000 participants, venus de plusieurs pays d’Europe. Les années suivantes, les rencontres se démultiplient et vont essaimer en Italie, en Europe, en Afrique, en Asie…

Tags populaires