Accueil > Actualité > En bref > International > Un nouveau service de maternité à Kinshasa (Congo)

    Un nouveau service de maternité à Kinshasa (Congo)

    grâce à l’engagement de AMU Association pour un Monde Uni Luxembourg

    mardi 23 août 2016

    En collaboration avec AMU Luxembourg et son partenaire local congolais AECOM, le Centre médical « Moyi mwa Ntongo » de Kinshasa inaugure un nouveau bâtiment avec un service de maternité, de pédiatrie et une salle d’opération.


    L’attente aura duré deux ans et le coût s’est élevé à 409.559 euros : c’est le nouveau service maternité du Centre médical « Moye mwa Ntongo » dans la capitale congolaise, inauguré le jour même du dixième anniversaire de la fondation du Centre. Le premier bébé est né le 19 juillet dernier !


    Un service essentiel si l’on considère qu’au Congo – comme l’a affirmé le directeur de la santé Arthur Ngoy – les chiffres de la mortalité infantile et maternelle sont encore très élevés : « 846 décès de la mère pour 100 000 nouveaux-nés en vie » – tandis que la moyenne mondiale est de 216 – « et on compte 104 décès d’enfants à la naissance », un des taux les plus élevés du monde.
    Le nouveau service a été réalisé grâce aux efforts de deux instances du Mouvement des Focolari – AMU ‘Association pour un Monde Uni’ Luxembourg et AECOM Congo – et à leurs membres : de nombreux Luxembourgeois, parmi lesquels des enfants qui ont confectionné et vendu leurs petits objets pour gagner quelque chose, même en plein hiver.


    “Ce Centre médical nous donne l’occasion de répondre concrètement à l’invitation de l’Eglise qui, dans le document Africae Munus (n. 140), souhaite « que les établissements sanitaires de l’Eglise et toutes les personnes qui y travaillent à divers titres s’efforcent de voir en chaque malade un membre souffrant du Corps du Christ », a précisé Damien Kasereka qui partage avec Ghislaine Kahambu la responsabilité du Mouvement des Focolari au Congo.
    “C’est une grande satisfaction – poursuit le docteur Ngoy – surtout pour les mamans qui, après neuf mois de consultations prénatales dans notre centre, se voyaient transférées dans une autre structure pour accoucher. Elles se sentaient abandonnées au moment où elles avaient le plus besoin de nous ». « Mais aussi parce que nous pouvons répondre aux attentes du gouvernement congolais en offrant des soins complets, permanents et de qualité. Aussi disons-nous merci à Chiara Lubich qui a lancé ce Centre ».


    Lors de l’inauguration, le 9 juillet dernier, en plus du corps médical, des patients, des autorités civiles et religieuses, de l’architecte et de son équipe, des journalistes, il y avait une petite délégation de AMU Luxembourg. La messe de remerciement a été célébrée par l’évêque auxiliaire de Kinshasa, Mgr Bodika, tandis que le ruban d’inauguration a été coupé par le ministre de la santé Vital Kabuiku, ainsi que par le nonce apostolique Luis Mariano Montemayor et l’évêque auxiliaire.

Tags populaires