Accueil > Actualité > En bref > International > OnCity, des réseaux de lumières pour habiter la planète

    OnCity, des réseaux de lumières pour habiter la planète

    mercredi 13 avril 2016

    La rencontre organisée par le mouvement Humanité Nouvelle, Jeunes pour un Monde Uni et AMU (Action pour un Monde Uni), ONG des Focolari, a voulu plancher sur les défis et les perspectives pour nos villes.


    Des personnes venant de différents pays du monde, attendent patiemment leur tour pour le déjeuner en échangeant leurs impressions et leurs points de vue sur ce qu’ils ont vécu le matin. En effet, la première session de OnCity-réseaux de lumières pour habiter la planète, vient de se terminer, une rencontre qui, du 1 au 3 avril, a mis en lumière les réseaux positifs dans nos villes : « Au lieu de nous pencher sur la nuit et l’analyser – dit Lucia Fronza Crepaz, une des modératrices de la rencontre – ces jours-ci, nous avons choisi de passer du côté de l’aube, du lever du soleil ».


    OnCity est organisé par le mouvement Humanité Nouvelle, Jeune pour un Monde Uni et AMU (Action pour un Monde Uni) : trois instances qui veulent construire un monde uni et plus fraternel au niveau social, entre les jeunes et les générations, et par le biais d’actions de soutien et de coopération au développement.


    Evidemment l’actualité du monde interpelle tout le monde : attentats, terrorisme, nouvelles émigrations et pauvreté, guerres ici et là : nos villes sont en train de vivre des problèmes et des contradictions fortes, mais les expériences positives qui ont fait leurs preuves ne manquent pas, elles confirment la possibilité de travailler, de croire et d’espérer en l’existence de villes plus solidaires et plus fraternelles.


    Les organisateurs sont partis de ce constat pour bâtir un parcours sur trois jours, où les quelque 900 participants ont pu faire ensemble l’expérience d’une nouvelle manière de vivre ses propres espaces quotidiens. Une occasion pour approfondir les thèmes de la solidarité, de la fraternité, découvrir les métamorphoses des métropoles dans lesquelles nous vivons, afin d’expérimenter le dialogue comme style de vie. Une approche du monde et de la vie : dans un monde global, mais en même temps si fragmenté, ce style doit se développer et se répandre.
    OnCity se déroule ainsi en sessions plénières, en séminaires thématiques, et en 32 groupes de travail ; ces derniers sont fondamentaux pour vérifier si on est capable d’être des citoyens actifs, créatifs et responsables.
    En faisant un calcul rapide, 46 intervenants y ont pris part durant ces jours, dans le but de valoriser les réseaux qui existent déjà et d’en encourager la naissance là où c’est nécessaire, des « cellules de fraternité », des nœuds stratégiques d’un réseau.


    Source : Nouvelle Cité online

Tags populaires