Accueil > Actualité > En bref > International > Le Patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Loppiano

    Le Patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Loppiano

    le premier doctorat Honoris Causa de l’Institut universitaire SOPHIA

    mardi 20 octobre 2015

    Pour en savoir plus sur le rapprochement entre le pape Paul VI et Athénagoras Ier de Constantinople, ainsi que sur le rôle joué par Chiara Lubich dans ce rapprochement entre Eglise catholique et orthodoxe, voir sur :
    http://www.focolare.org/fr/news/2015/10/20/cristiani-doriente-e-doccidente


    Pionnier du dialogue oecuménique et constructeur de paix, Sa Sainteté Bartholomée Ier, Patriarche oecuménique de Constantinople, recevra le premier doctorat h.c. en Culture de l’unité, attribué par l’Institut Universitaire Sophia. Ce jeune centre académique, qui a son siège à Loppiano (Florence, Italie), a été fondé par Chiara Lubich pour traiter avec pertinence et acuité la transition culturelle actuelle.


    « Aujourd’hui, le monde a besoin de personnes qui cherchent l’unité de la famille humaine, explique le théologien Piero Coda, doyen de l’Institut Sophia, et le Patriarche mène une action constante et éclairée au service d’une culture visant à rétablir la fraternité au coeur de l’histoire de l’humanité. »


    Le Patriarche est une référence dans le complexe panorama contemporain. Quelques événements récents, qui l’ont vu protagoniste d’un cheminement d’unité :

    • la déclaration conjointe, avec le Pape François, rédigée à la conclusion du pèlerinage à Jérusalem, le 25 mai 2014.
    • Sa présence au Vatican, le 8 juin 2014, avec le Président Abu Mazen et le Président Shimon Peres, afin de prier avec le Pape pour la paix en Terre Sainte.


    Bartholomée Ier est aussi connu comme leader spirituel du mouvement chrétien pour l’environnement. Sa pensée a été largement reprise par le Pape François dans son encyclique Laudato Sì. Le 3 décembre prochain à Paris, en marge de la conférence de l’ONU sur le changement climatique, il assurera la prédication en la cathédrale Notre‐Dame, lors de la célébration oecuménique pour la sauvegarde de la Création.


    Le Patriarcat oecuménique de Constantinople et les Focolari – Tout commence par la rencontre entre le Patriarche Athénagoras Ier et Chiara Lubich. Il y a ensuite eu 23 rencontres entre 1967 et 1972. La fondatrice des Focolari est ainsi devenue messagère entre le Pape Paul VI et le Patriarche. Ces relations se sont poursuivies avec son successeur, Dimitrios Ier.
    Les contacts avec l’actuel Patriarche oecuménique, Bartholomée Ier, ont continué dans le même esprit d’amitié spirituelle. Quelques jours avant la mort de Chiara Lubich (le 14 mars 2008), Sa Sainteté Bartholomée Ier lui a rendu visite à l’Hôpital Gemelli de Rome : « J’ai voulu venir ici pour apporter mes salutations personnelles, ainsi que celles du Patriarcat oecuménique de Constantinople, à la très chère Chiara Lubich, qui a tant donné et donne encore, par sa vie, à l’Église tout entière. Je lui ai aussi donné avec reconnaissance ma bénédiction. Je suis heureux de l’avoir rencontrée. » Deux ans plus tard, il a accueilli au Fanar Maria Voce, nouvelle Présidente des Focolari : « Deo gratias pour votre amitié, pour votre visite, pour les fruits que porte votre Mouvement, pour la poursuite de cette oeuvre de Dieu qui rend gloire à Son nom ».


    L’événement actuel a lieu dans le cadre du 50e anniversaire de la naissance de la cité‐pilote Focolari de Loppiano et renforce encore la relation d’estime et de collaboration entre le Patriarcat de Constantinople et le Mouvement des Focolari.

Tags populaires