Accueil > Actualité > En bref > International > Commission européenne : rencontre des leaders religieux

    Commission européenne : rencontre des leaders religieux

    vivre ensemble et surmonter les différences

    mercredi 17 juin 2015


    La Commission européenne réunit à Bruxelles 15 responsables religieux pour discuter sur le thème : « Vivre ensemble et surmonter les différences ».


    Quinze responsables religieux (5 femmes et 10 hommes) des communautés chrétiennes, juives, musulmanes, hindous, bouddhistes et mormones ont été invitées par la commission européenne à Bruxelles le mardi 16 juin pour échanger leurs idées et leurs expériences sur le thème : « Vivre ensemble et surmonter les différences ». Pour l’Eglise catholique étaient présents le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et président de la COMECE (Commission des Episcopats de la Commission européenne) et Maria Voce, présidente du Mouvement des Focolari. Le dialogue a été introduit par Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission et par Antonio Tajani, vice-président du Parlement européen chargé de la réalisation de ce dialogue.


    Comme l’a souligné Frans Timmermans, « ce dialogue est plus important que jamais. Nos sociétés doivent faire face à des défis cruciaux, et les églises et les religions figurent parmi les acteurs qui peuvent jouer un rôle de premier plan dans la promotion de la cohésion sociale et l’abolition des clivages. Les responsables présents aujourd’hui sont des partenaires pour la Commission européenne, dans la mesure où ils peuvent partager l’expérience qu’ils ont acquise dans la lutte contre le fondamentalisme et la discrimination, et l’instauration d’une confiance et d’une compréhension mutuelles. »


    Quinze jours avant, le même dialogue a été établi avec des représentants des organisations philosophiques et non-confessionnelles. Ces deux réunions sont une préparation en vue du premier Colloque annuel sur les droits fondamentaux dans l’Union européenne qui aura lieu les 1er et 2 octobre 2015 sur le thème : « Tolérance et respect : prévenir et combattre l’antisémitisme et la haine envers les musulmans en Europe ». Sachant que le même jour se constituait un groupe parlementaire européen d’ « extrême droite » représentant sept pays, on comprend que l’actualité du sujet n’est plus à démontrer. Toujours ce même lundi, les ministres de l’intérieur de l’Europe se sont réunis pour traiter la question des réfugiés.


    Comme l’a souligné le grand Rabbin de Bruxelles, Albert Guigui, représentant permanant de la Conférence des Rabbins européens auprès de l’Union européenne, « il faut lutter contre l’ignorance de l’autre. Il ne s’agit pas de faire connaître les pires aspects de l’autre. Il faut construire des ponts. Il ne suffit pas de vivre ensemble, il faut construire ensemble. »


    Le cardinal Marx a posé la question : « Considérons-nous les religions comme un patrimoine du passé ou comme une contribution importante pour le futur de la société ? » Et le grand Rabbin Guigui insistait : « Il faut renforcer les religions modérées en Europe, là où manque le sens de l’histoire, de la mémoire et de la dimension religieuse, ouverte et tolérante. » C’est un appel aux leaders religieux mais aussi aux responsables politiques.


    En sortant de ce long dialogue, Maria Voce exprimait sa joie d’avoir participé à un échange vraiment libre, avec une écoute authentique. Elle a pu souligner la Règle d’Or commune à toutes les religions en la développant selon l’ « art d’aimer ». Elle a donné comme exemple certaines villes particulièrement engagées dans la recherche de la fraternité, comme le groupe « Vivre ensemble à Cannes » (France), pour faire descendre le dialogue dans les rues et dans le quotidien, tout au long de l’année.


    Henri-Louis Roche, Bruxelles, 16 juin 2015

Tags populaires